Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-01-03T21:18:03+01:00

COUP DE CŒUR : Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay

Publié par Mu'
COUP DE CŒUR : Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay

Salut tout le monde ! Avant de vous parler d'un ouvrage, je commencerai par vous souhaiter à tous et à toute une TRÈS BONNE ANNÉE 2015, en espérant qu'elle vous apporte du bonheur, de la santé, de l'amour, tout ce dont vous espérez. Ensuite, j'aimerai vous annoncer l'arrivée d'une nouvelle catégorie, naturellement venue après la lecture de l'ouvrage que je vais vous présenter : une catégorie COUP DE CŒUR. Rien de bien exceptionnel à cet endroit, seulement les livres, films, séries,... qui m'ont beaucoup marqué et particulièrement plu. Sur ce, je vais vous parler du coup de cœur de mes vacances : Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay.

 

 

Tout d'abord je remercie ma petite maman de m'avoir prêté ce livre – il y a un bon moment maintenant – car il m'a appris énormément de choses auxquelles je ne m'étais jamais intéressée avant, et qui aujourd'hui attirent en quelque sorte ma curiosité. Alors Elle s'appelait Sarah, de quoi ça parle ?

 

Ce livre traite d'une part de l'histoire française douloureuse et qui, il me semble, n'est pas assez connue de tous. Peut-être que je me trompe en disant cela et j'avance la théorie d'une méconnaissance certainement parce-que moi-même je n'en connaissais rien du tout. Mais sommes-nous vraiment un exemple, moi et mes pathétiques connaissances en Histoire ? Je ne pense pas. Bref... Je ne connaissais pas du tout la Rafle du Vél d'Hiv, survenue à Paris le 16 juillet 1942 lors de l'Occupation pendant la Seconde Guerre Mondiale. L'auteure nous apprend de différents points de vue (une enfant juive ayant été déportée, ainsi qu'une journaliste américaine vivant à Paris dans les années 2000) ce qui s'est passé non seulement pour tous ces juifs durant cette guerre, mais surtout le sort qui était réservé à ces enfants. Ce que raconte également Tatiana de Rosnay dans cette histoire – malheureusement vraie – c'est le rôle de la police française dans ces déportations. En effet, dans ce passage sombre qu'est le Vél d'Hiv, on ne peut pas tenir coupable seulement la police allemande, les français ont eu un rôle majeur dans cette tuerie. L'auteure installe aussi un grand suspense, là plus romanesque il me semble, en nous faisant découvrir au fil des pages le lien entre cette enfant juive et cette journaliste 60 ans plus tard.

 

Comme je le disais plus tôt, j'ai beaucoup appris à la lecture de ce livre. Je ne suis pas une grande historienne, loin de là, mais ce livre m'a donné envie d'en connaître davantage sur mon pays et son histoire. Tatiana de Rosnay aborde cette période historique à travers les yeux d'une enfant de 10 ans. Je ne pourrais pas dire que j'ai pu me mettre à sa place. Je pense que l'auteure a réussi à installer une certaine distance, mais malgré tout j'ai éprouvé beaucoup de compassion, de pression, de suspense. Diverses émotions sont passées au fil des pages – j'avais d'ailleurs beaucoup de difficultés à quitter ma lecture. Le seul reproche que je pourrai faire concerne les moments où nous suivons la journaliste en 2002, devant écrire un article sur cette Rafle. En tant qu'américaine, la journaliste passe sont temps à parler de toutes sortes de clichés qu'ont les français et parisiens principalement. C'était à chaque fois la même chose : une petite critique par-ci, une par-là. J'avoue que ça m'a rapidement énervée durant ma lecture. Mais malgré tout je n'ai pas pu décrocher de ce livre durant toute la période des fêtes de fin d'année. J'imagine que ma frustration passait vite étant donné que je savais que les passages de la journaliste étaient à chaque fois suivis du point de vue de la petite fille. Et malgré tous ces stéréotypes, l'enquête que mène la journaliste est vraiment prenante, on a envie d'en connaître la fin en même temps qu'elle.

 

En conclusion : je le conseille très vivement, c'est à mon sens un trésor tant au niveau de l'écriture que de l'histoire qu'elle apporte – que ce soit pour le plaisir de la lecture ou pour un enrichissement intellectuel.

 

Oh ! Et j'allais oublier ! Il y a une adaptation cinématographique de ce roman. Je ne l'ai pas encore vu, mais dès que c'est fait je vous en parle !

 

 

Références :

Roman : Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay, publié en 2008.

Film : Elle s'appelait Sarah réalisé par Gilles Paquet-Brenner en 2010.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog